5 BONNES RAISONS DE SE METTRE AU STRETCHING

Julie Santé, Sport Leave a Comment

Si les athlètes et les danseurs l’ont toujours intégré à leurs entraînements, le stretching a désormais la côte dans les cours de fitness et les studios de gyms douces. Décryptage de ses (nombreux) bienfaits.

PAR JULIE PUJOLS BENOIT

POUR S’ASSOUPLIR

À l’instar de tous les mammifères, l’être humain a besoin de s’étirer pour garder une aisance corporelle, entretenir son corps et libérer les blocages physiques et émotionnels. Il est donc essentiel de réaliser quelques mouvements au quotidien et au moins une séance hebdomadaire (entre 15 et 60 minutes) pour assouplir les muscles, les tendons, et même les artères. La bonne nouvelle, c’est que tout le monde peut pratiquer, peu importe son âge et ses pathologies. Les bons réflexes ? Débuter avec un coach pour bien effectuer les exercices, y aller en douceur et s’écouter.

POUR SOULAGER LES DOULEURS

En améliorant l’élasticité musculaire, les étirements permettent de booster la circulation sanguine, réduire les maux de dos et les crampes, et ralentir l’apparition de l’ostéoporose. Et puisqu’ils stimulent aussi la production de sécrétion du liquide synovial, les articulations sont mieux lubrifiées, donc protégées. Quant aux organes comme le foie ou l’intestin, de nombreux mouvements agissent sur eux comme un massage. Résultat, on se sent mieux de l’intérieur et on évite davantage les blessures.

POUR ALLONGER LA SILHOUETTE

Lorsqu’on étire les muscles, ils ont tendance à s’allonger et donc à augmenter l’aspect longiligne du corps. Mais le stretching joue aussi un rôle sur la posture en gommant les mauvais réflexes (dos rond, ventre en avant, etc) et en apprenant à toujours s’auto-grandir (nuque allongée, épaules basses, dos droit). Enfin, il améliore l’équilibre et la proprioception, c’est à dire la perception des positions du corps. Les progrès sont assez flagrants et à raison d’un cours hebdomadaire, on gagne en souplesse et on se tient (beaucoup) mieux au bout de 4 semaines environ.

POUR DÉSTRESSER

Afin d’oxygéner les muscles et de supporter la douleur que provoquent certains étirements sur les zones les plus raides du corps, il est nécessaire de respirer profondément tout au long de la séance, peu importe sa durée. Ensuite, on réalise toujours les exercices lentement et en se concentrant, pour ne pas risquer de se blesser. Verdict, les cours de stretching sont souvent des parenthèses relaxantes durant lesquelles on se détend profondément. Et à force de pratiquer, on diminue le stress sur le long terme.

POUR (MIEUX) SCULPTER SON CORPS

Tonifier ses muscles c’est bien, mais si on ne les étire pas, ces derniers finissent par ne plus être réceptifs aux exercices de renforcement. Après une séance de musculation par exemple, il est donc indispensable de les remettre à leur place initiale en les étirant légèrement. L’idéal ? Réaliser de légers étirements après son cours (body sculpt, running, crossfit) et s’octroyer un plus long moment avec des exercices plus poussés le lendemain ou le surlendemain, afin de ne pas trop brusquer les muscles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *